Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

L’État français a pris des mesures significatives pour favoriser le volontariat

Récemment, le gouvernement français a pris une décision significative pour inciter davantage les actions de volontariats, surtout dans le domaine des secours. Comme l’a déclaré le ministre de l’intérieur Gérard Collomb, le volontariat est le socle du système de la sécurité civile. Aujourd’hui, l’effectif des sapeurs pompiers notamment en Bourg-en-Bresse ne suffit plus pour assurer la sécurité de la région. Des mesures ont donc été prises pour doper les actions de volontariat dans ce domaine.

Multiplier les interventions d’urgence

Dans son discours, le ministre de l’intérieur Gérard Collomb a énoncé l’urgence qui se présentait pour agrandir l’effectif des pompiers. Sur ce fait, si on recense le nombre croissant d’accidents, de maladies et demandes d’urgences, il a estimé que le nombre des interventions devraient être multiplié par cinq pour satisfaire les besoins de la population.

Améliorer les avantages liés au volontariat

Pour susciter davantage l’intérêt des civiles, le ministre de l’intérieur entend également apporter quelques changements au niveau du recrutement des futurs sapeurs pompiers pour augmenter rapidement leurs effectifs. À ce titre, il pense concerter avec les responsables pour réorganiser le système afin que les futurs volontaires puissent facilement concilier vie personnelle et obligation civique. Par ailleurs, les sapeurs pompiers se verront améliorer leurs avantages ne matière de protection sociale et de bonifications de retraites. Les critères de sélection de candidats ont été également revus. Si auparavant, il y avait des limites d’âges dans ce secteur, aujourd’hui, la branche JSP ou Jeunes sapeurs-pompiers attire comme des mouches de jeunes recrus de 11 à 18 ans.

Standardiser le numéro d’urgence

Samu, police et pompiers, les personnes en situation d’urgence perdent souvent du temps en passant d’un numéro de service à l’autre. Appeler le 15, le 17 ou le 18 peut devenir stressant surtout qu’on risque de se faire renvoyer vers un autre numéro. Dans un souci d’efficacité et de réactivité, le ministre avance également la création d’un numéro unique qui est le 112 pour tous ces services.

Pas de commentaire encore.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *