Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Une hausse constatée sur le coût des assurances en 2018

Bien qu’étant sur un marché très concurrentiel, les mutuelles d’assurances ont dû prendre une décision dès plus pénibles pour cette année. Une décision qui ne ravira pas les assurés puisqu’il s’agit d’une révision des cotisations sur les offres qu’elles proposent. Il s’agit en effet d’une hausse générale du prix des assurances dû à de nombreux facteurs d’inflation. Voici les détails

Les assurances auto et habitations, principales concernées

Dans cette révision tarifaire, il a été constaté que les assurances auto et habitations sont les principales concernées par cette hausse. En outre, dans le domaine de l’immobilier, les assurés devront subir une inflation de 1 % à 2% sur leur prime d’assurance habitation et une hausse de 3% sur leur cotisation assurance auto.

Les frais de réparations

Les assurances expliquent que cette hausse a été déjà préméditée puisqu’aujourd’hui, le bilan des frais de réparations associées aux habitations s’avère très lourd. Beaucoup de propriétaires réclament une indemnisation sur des travaux de réparations suite à des dégradations de leurs biens locatifs, mais aussi des incendies. Il faut également noter l’inflation économique de 2017, qui a asphyxié les assureurs.

Renforcer le budget de fonctionnement

Avant d’être des assureurs, les compagnies d’assurances restent avant des entreprises qui doivent assurer au mieux leur exploitation. Ces dernières années, elles sacrifiaient leurs budgets de fonctionnement pour pouvoir adopter une politique de prix compétitif. Actuellement, elles sont arrivées à un stade où cette veille concurrentielle ne sont plus en faveur de leur viabilité. De part et d’autres, des décisions se font au niveau des mutuelles et des banques proposant des services d’assurance. En outre, le MACSF prévoit d’affecter une hausse de 5% sur ses primes mensuelles.

Les fléaux naturels ont épuisé le budget des assureurs

Les fléaux naturels qui ont pesé durant l’année 2016 continue de laisser des traces. Pour les assureurs, 2016 a été sans aucun doute une année noire avec la multiplication des catastrophes naturelles qui ont sévi la France. Cela a relativement épuisé le budget des compagnies des assurances qui continuent d’en pâtir aujourd’hui. Pour retrouver peu à peu leur stabilité financière, les compagnies d’assurances doivent revoir le coût de leurs services.

Pas de commentaire encore.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *